Sorti le 25 mars dernier, voici IG le nouveau mag dédié aux jeux vidéo, auquel j'ai eu la chance de participer. J'ai écrit la plupart des articles d'analyses de la rubrique culture : la nouvelle place du corps dans les jeux, les adaptations de jeux au cinéma, et un article sur l'esthétique du glauque forain dans les jeux. J'ai pris beaucoup de plaisir à rédiger ça, surtout les deux derniers qui sont des thèmes que j'aime particulièrement. Les fêtes foraines et arènes de cirque, la morbidité de ces attractions un peu déglinguées... Et puis le cinéma ! Pourquoi n'y a-t-il toujours personne qui ait été capable de faire un bon film à partir d'un bon jeu ?

IG1couvEt puis au fait, pourquoi n'y a-t-il toujours personne en France qui ait été capable de faire un magazine de jeu vidéo à la hauteur d'un Edge ? On a du retard à rattraper ! Il y a tellement de choses à explorer dans ce domaine. La piste du beau mag à conserver, plein d'articles pointus, choisie par Pix 'n love pour le rétro, ou par les Cahiers du Jeu Vidéo, me semble être enthousiasmante. IG s'en rapprochera sans doute si j'en crois les ambitions affichées, même si le premier numéro traîne encore quelques casseroles de la presse jeu traditionnelle (un tiers du mag constitué de tests, une maquette pas vraiment au goût du jour, des articles un peu "grand public").
Mais il a au moins le mérite d'exister et de proposer autre chose que ce qu'on trouve partout. Un espace pour un peu d'expérimentation et de risques, ça ne peut que faire du bien. C'est en tout cas ce que j'ai essayé modestement de faire avec ma contribution. Espérons que les lecteurs soutiennent le projet ! Notons que l'ovni comporte 244 pages et aucune pub, et doit paraître tous les deux mois !

En tout cas, Olivier Séguret (oui, LE Olivier Séguret) en parle de façon très encourageante dans un billet sur Ecrans.fr. Je suis devenue rouge pivoine en découvrant qu'il ouvre et ferme son texte sur mon article traitant des jeux au cinéma. Je peux mourir heureuse.